Banniere

Présentation

Un nouveau réseau international regroupant l’Université de Montréal, l’Université de Bruxelles et l’Université de Genève.

Notre mission

Créé le 26 septembre 2012, à Bruxelles, le G-3 est un Regroupement de trois universités francophones de premier plan : l’Université de Genève, l’Université de Montréal et l’Université libre de Bruxelles. Ces universités sont unies par une communauté d'intérêts et d'objectifs dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et des services à la société. Le Regroupement valorise les collaborations avec d’autres universités et pourra accueillir, par cooptation, d’éventuels nouveaux membres susceptibles de partager la vision et les valeurs du G-3. Il vise également la création de modèles novateurs de collaboration en matière de formation, d’enseignement et de recherche, afin de développer un partenariat à nul autre pareil dans la Francophonie et permettre aux membres de devenir des universités francophones de référence, partout dans le monde.

Nos valeurs

INNOVATION: Nous nous voulons créatifs, inventifs et innovants dans tous les domaines du savoir scientifique, qu’il s’agisse de technologie, de sciences humaines, de méthodes pédagogiques.

RESPONSABILITÉ: Conscients de la nécessité de préserver notre milieu et notre qualité de vie, nous visons un progrès durable et responsable sur tous les plans, écologique économique, social, éthique, etc. Conscients des inégalités qui subsistent sur la planète, nous souhaitons mettre l’accent sur des valeurs d’égalité, d’entraide, de partage, de solidarité, d’ouverture.

FRANCOPHONIE Nous nous affirmons comme un réseau francophone, sans que notre langue commune devienne une marque d’opposition par rapport à l’anglais. Nous envisageons notre francophonie de manière constructive et dynamique, notamment pour développer des connaissances ou des pratiques qui font défaut dans l’univers francophone.

Actions privilégiées:

Promotion de la mobilité à tous les niveaux :
  • Mobilité professorale ;
  • Mobilité étudiante ;
  • Mobilité postdoctorale ;
  • Mobilité « virtuelle » (cours en ligne conjoints) ;
  • Soutien aux activités collaboratives :
  • Création de programmes d’études conjoints ;
  • Appel à projets conjoints (financement) ;
  • Développement d’actions conjointes :
  • Vers les pays émergents (recrutement d’étudiants, collaborations);
  • De coopération avec les universités du Sud, notamment francophones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *